Gérer le changement : 7 erreurs à ne pas faire

Les changements se succèdent à un rythme soutenus au travail. Que vous soyez dirigeants, cadres ou employés, voici une introduction avec un dessin vidéo animé (en anglais) et 7 erreurs à ne pas commettre pour réussir les changements. Vos feed-back sont appréciés.

Introduction animée en cliquant sur ce lien  Résistance aux changements Overcoming resistance to change

7 ERREURS à absolument éviter de faire…

  1. Parler trop du changement au point que l’équipe ne peut plus entendre ce mot car il signifie des perturbations continuelles, des incertitudes à vivre. En effet, cela insécurise les employés inutilement , diminue la concentration et le plaisir au travail.
  2. Ne pas analyser les impacts du changement, sa complexité, sa légitimité, la culture de l’organisation, les positions des parties prenantes. En effet, penser que le changement s’improvise et que tout le monde peut s’adapter facilement est une illusion. Le changement doit être apporté de façon stratégique, implanté en tenant compte des utilisateurs, de leur capacité à accepter ce changement, à développer de nouvelles aptitudes pour changer et le pilotage est un jeu d’ajustements entre la statégie et la réalité du terrain avec ses aléas.
  3. Considérer que les supporteurs passifs, indifférents ou opposants passifs sont contre le changement. Ces personnes ont des préoccupations et les connaître, permettra au professionnel d’y répondre de  façon à apaiser les inquiétudes, ôter les doutes, informer sur les impacts du changement pour l’employé.
  4. Choisir une seule Les changements se succèdent à un rythme soutenus au travail. Que vous soyez dirigeants, cadres ou employés, voici une introduction avec un dessin vidéo animé (en anglais) et 7 erreurs à ne pas commettre pour réussir les changements. Vos feed-back sont appréciés.

    Introduction animée en cliquant sur ce lien  Résistance aux changements

    7 ERREURS à absolument éviter de faire…

    1. Parler trop du changement au point que l’équipe ne peut plus entendre ce mot car il signifie des perturbations continuelles, des incertitudes à vivre. En effet, cela insécurise les employés inutilement , diminue la concentration et le plaisir au travail.
    2. Ne pas analyser les impacts du changement, sa complexité, sa légitimité, la culture de l’organisation, les positions des parties prenantes. En effet, penser que le changement s’improvise et que tout le monde peut s’adapter facilement est une illusion. Le changement doit être apporté de façon stratégique, implanté en tenant compte des utilisateurs, de leur capacité à accepter ce changement, à développer de nouvelles aptitudes pour changer et le pilotage est un jeu d’ajustements entre la statégie et la réalité du terrain avec ses aléas.
    3. Considérer que les supporteurs passifs, indifférents ou opposants passifs sont contre le changement. Ces personnes ont des préoccupations et les connaître, permettra au professionnel d’y répondre de  façon à apaiser les inquiétudes, ôter les doutes, informer sur les impacts du changement pour l’employé.
    4. Choisir une seule approche ou une seule méthodologie de gestion du changement. En effet, il existe des approches différentes en fonction des types de changements en fonction du temps et de l’intensité (radicaux, incrémentaux, planifiés, émergents), de ce qui change (changement culturel, stratégique, organisationnel, structurel, technologique, opérationnel ou hybride). Le praticien utilisera des outils d’une méthode à un moment précis et ceux d’une autre méthode à un autre moment.
    5. Ne pas créer les conditions favorables au changement. Cela compliquera la gestion de la transformation organisationnelle et ralentira l’implantation et le pilotage du changement.
    6. Ne pas avoir de plan de match avec les enjeux et rôles de chacun avec un calendrier relèvera davantage de l’improvisation que de la gestion du changement.
    7. Oublier que le volet communication du changement. En effet, la communication est importante pour expliquer, accompagner, inciter à adhérer à la démarche, développer la reconnaissance envers les employés, communiquer les étapes du processus, célébrer les réussites.

    Pour bien piloter les changements, il faut agir en même temps sur le volet stratégique, global et opérationnel. Le changement se fait avec les personnes, la structure et les processus.

    change_management2

    Si vous vivez des changements et que vous percevez quelques-unes de ces erreurs, n’hésitez pas à solliciter l’accompagnement d’un professionnel en gestion du changement et à nous contacter au (1) 514-342-4268.

    Le Centre d’excellence en gestion du changement du RCMQ -Réseau des conseillers en management du Québec- dont nous sommes membres regroupe les experts dans ce domaine: universitaires, praticiens et gestionnaires pour se tenir informé des meilleures solutions pour les entreprises.

    Un bon conseil vaut mieux qu’une erreur, surtout lorsqu’il est communiqué à temps.

    Voici quelques ressources francophones en gestion du changement:

    • Transformer l’organisation, Real Jacob, Alain Rondeau et Danielle Luc,  Collection , 2002
    • Gérer le volet humain du changement, Céline Bareil, Collection Entreprendre 2004.
    • Le pilotage du changement, une approche stratégique et pratique, Pierre Collerette et Robert Schneider, PUQ, 2004
    • Comprendre et mesurer la capacité de changement des organisations Taieb Hafsi et Christiane Demers, Éditions Transcontinental Inc. 1997
    • Comment la direction peut-elle soutenir ses cadres dans la conduite d’un changement majeur? Alain Rondeau et Céline Bareil, Revue Gestion, vol.34, numéro 4, Hiver 2010.
    • L’internationalisation des entreprises : défis, contextes et expériences, Emmanuel Raufflet, Revue Gestion, vol. 31, numéro 1, printemps 2006.
    • et d’autres revues.

    Voulez-vous partager les erreurs que vous avez connues ou communiquer des ressources? vos apports seront appréciés.

    Votre équipe de partenaires en management

    Martine Chanier, MBA
    Présidente et Conseillère en management
    Agora Ressources d’affaires
    www.agora-ressources.com
    Tél.: +1 (514) 342-4268approche ou une seule méthodologie de gestion du changement.
    En effet, il existe des approches différentes en fonction des types de changements en fonction du temps et de l’intensité (radicaux, incrémentaux, planifiés, émergents), de ce qui change (changement culturel, stratégique, organisationnel, structurel, technologique, opérationnel ou hybride). Le praticien utilisera des outils d’une méthode à un moment précis et ceux d’une autre méthode à un autre moment.

  5. Ne pas créer les conditions favorables au changement. Cela compliquera la gestion de la transformation organisationnelle et ralentira l’implantation et le pilotage du changement.
  6. Ne pas avoir de plan de match avec les enjeux et rôles de chacun avec un calendrier relèvera davantage de l’improvisation que de la gestion du changement.
  7. Oublier que le volet communication du changement. En effet, la communication est importante pour expliquer, accompagner, inciter à adhérer à la démarche, développer la reconnaissance envers les employés, communiquer les étapes du processus, célébrer les réussites.

Pour bien piloter les changements, il faut agir en même temps sur le volet stratégique, global et opérationnel. Le changement se fait avec les personnes, la structure et les processus.

Si vous vivez des changements et que vous percevez quelques-unes de ces erreurs, n’hésitez pas à solliciter l’accompagnement d’un professionnel en gestion du changement et à nous contacter au (1) 514-342-4268.

Le Centre d’excellence en gestion du changement du RCMQ -Réseau des conseillers en management du Québec- dont nous sommes membres regroupe les experts dans ce domaine: universitaires, praticiens et gestionnaires pour se tenir informé des meilleures solutions pour les entreprises.

Un bon conseil vaut mieux qu’une erreur, surtout lorsqu’il est communiqué à temps.

Voici quelques ressources francophones en gestion du changement:

  • Transformer l’organisation, Real Jacob, Alain Rondeau et Danielle Luc,  Collection , 2002
  • Gérer le volet humain du changement, Céline Bareil, Collection Entreprendre 2004.
  • Le pilotage du changement, une approche stratégique et pratique, Pierre Collerette et Robert Schneider, PUQ, 2004
  • Comprendre et mesurer la capacité de changement des organisations Taieb Hafsi et Christiane Demers, Éditions Transcontinental Inc. 1997
  • Comment la direction peut-elle soutenir ses cadres dans la conduite d’un changement majeur? Alain Rondeau et Céline Bareil, Revue Gestion, vol.34, numéro 4, Hiver 2010.
  • L’internationalisation des entreprises : défis, contextes et expériences, Emmanuel Raufflet, Revue Gestion, vol. 31, numéro 1, printemps 2006.
  • et d’autres revues.

Voulez-vous partager les erreurs que vous avez connues ou communiquer des ressources? vos apports seront appréciés.

Votre équipe de partenaires en management

Martine Chanier, MBA
Présidente et Conseillère en management
Agora Ressources d’affaires
www.agora-ressources.com
Tél.: +1 (514) 342-4268